Ce qu’il faut savoir avant l’installation d’une pompe à chaleur

22/02/2018 13:00

Une pompe à chaleur (PAC) récupère l’énergie de l’air, de l’eau ou du sol pour chauffer ou climatiser votre intérieur. Il existe deux types de PAC :

  • Les PAC aérothermiques (PAC air-air & air-eau), qui utilisent l’air extérieur comme source d’énergie
  • Les PAC géothermiques (PAC sol-eau, eau glycolée–eau et eau–eau), qui utilisent l’énergie du sol ou de l’eau.

« Les PAC sont-elles une solution lors de travaux de rénovation ? », « Les PAC sont-elles un bon investissement pour la construction neuve ? », « Quelle PAC choisir ? »… Si vous êtes dans une démarche de rénovation ou construction, ces questions doivent vous sembler familières. Voici donc quelques éclaircissements pour vous aider à faire le bon choix.

L’installation d’une pompe à chaleur : plutôt pour la rénovation ou une construction neuve ?

L’installation d’une PAC n’est pas forcément bon marché (plus de 10 000 euros en général). Il faut la voir comme un investissement de longue durée, qui sera amortie au fil des années grâce à une baisse significative de vos dépenses d’énergie (jusqu’à -60% de dépenses de chauffage grâce à une PAC).

Dans le cadre d’une rénovation, votre système de chauffage actuel va avoir une influence sur le coût de l’installation d’une PAC. En effet, si vous avez opté pour le chauffage électrique, mieux vaut vous lancer dans une pompe à chaleur air-air qui est un système de chauffage décentralisé et qui n’a pas besoin de radiateurs pour fonctionner. Les autres types de PAC fonctionnent avec des radiateurs ou des planchers chauffants utilisant de l’eau.

Dans tous les cas, qu’il s’agisse d’une construction neuve ou d’une rénovation, pensez à investir dans l’isolation de votre habitation. Les pompes à chaleur sont de plus en plus performantes, mais ce ne sont pas « des usines à gaz ». Pour éviter au maximum les déperditions et le recours à des chauffages d’appoint lors de fortes baisses de température, une isolation parfaite est préférable.

Enfin, souvenez-vous que toutes les PAC nécessitent l’assistance de professionnels particuliers pour leur installation. Par exemple, l’installation des PAC sol eau-glycolée à capteur vertical nécessite l’intervention d’un foreur (forage de 60 à 120 m de profondeur).

Quels émetteurs de chaleur sont compatibles avec les PAC ?

Les PAC s’utilisent avec des radiateurs classiques utilisant l’eau (excepté les PAC air-air). Pour un maximum d’efficacité, deux émetteurs se distinguent :

  • Les radiateurs basse température : ces radiateurs permettent de faire de vraies économies d’énergie.
  • Le chauffage au sol : il diffuse une chaleur homogène dans chaque pièce et libère l’espace des radiateurs parfois encombrants.

Prenez conseil auprès de professionnels pour déterminer quelle solution sera la plus avantageuse pour vous.

Qu’est-ce que la COP d’une pompe à chaleur ?

Si vous vous êtes déjà renseigné sur les pompes à chaleur, vous avez sûrement remarqué que l’on parle souvent de COP. Le coefficient de performance (COP) représente le rapport entre la quantité d’énergie produite par la PAC et la quantité d’énergie utilisée par cette dernière. Cette indication permet de connaître pour 1 kWh consommé, combien la PAC produit de kWh. Il s’agit donc d’une information précieuse pour choisir une PAC.

La question qui se pose alors est : en termes d’efficacité, quelles sont les meilleures PAC ? Les PAC géothermiques offrent en général de meilleurs rendements (COP de 5-6) par rapport aux PAC aérothermiques (COP 3-5). Mais tout dépend ensuite du type d’installation choisie ou de la localisation de votre logement sur le territoire.

Un geste pour l’environnement et votre porte-monnaie

L’utilisation d’une pompe à chaleur vous garantit de vraies économies d’énergie. Vous utilisez en effet des ressources naturelles et renouvelables comme source d’énergie. Vous ne payez que l’électricité pour faire marcher votre PAC. C’est donc tout à fait rentable, une fois le prix de l’installation amortie.

Une PAC utilise l’électricité pour fonctionner : elle n’est donc pas 100% écologique. Cependant, elle est privilégiée par l’Etat et les associations de défense de l’environnement car son impact environnemental est bien moins important que les autres systèmes de chauffage. Quant au fluide frigorigène présent dans les PAC, il vous suffit de bien vous faire conseiller pour choisir celui ayant un faible impact sur l’environnement (ex : le R32).

Comment financer l’installation d’une pompe à chaleur ?

Le coût d’installation d’une PAC vous fait peur ? Il vous suffit de demander des aides financières pour réduire considérablement le prix de cette installation. Pour vous inciter à investir dans les énergies renouvelables, de nombreuses aides sont à votre disposition :

  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)
  • L’éco-prêt à taux éco
  • Un taux de TVA de 5,5% pour la fourniture et l’installation
  • Les aides de l’Anah (Agence nationale de l'habitat) …
  • Les certificats d’économies d’Energie

Attention, les PAC air-air ne sont pas toujours éligibles aux aides financières (ex : CITE, prêt taux zéro).

Autre remarque : pour bénéficier des aides, les travaux doivent être réalisés par des entreprises certifiées RGE.

L’installation d’une PAC est très avantageuse mais on ne se lance pas dans de tels travaux à la légère. Pour vous accompagner dans cette démarche, faites-vous épauler par une entreprise qualifiée. FTH Synergie, spécialiste des solutions de chauffage, est certifiée QualiPAC RGE. N’hésitez donc pas à nous contacter pour présenter votre projet.

pompe à chaleur air-air
Pompe à chaleur air-air
pompe à chaleur eau-eau
Pompe à chaleur eau-eau

Contactez-nous Habsheim 03 89 643 066 Waldighoffen 03 89 258 258 Audincourt 03 81 941 966
Besoin
d'aide
sur votre projet ?
On vous rappelle
Voir tous les avis
Agence de Marketing Internet : FGP Solutions